Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Culture et patrimoine > Roman historique : Camalet, un bandit rabastinois

Roman historique : Camalet, un bandit rabastinois

Publié le lundi 7 août 2017


Guillaume Camalet, né à Rabastens en 1753, va défrayer les chroniques de son temps. Il ne faudra pas moins que la Révolution française pour lui voler la vedette. Camalet fut un bandit notoire et hors du commun.


Dans le Bordelais où il sévit et assassina un
horloger, de même qu’en Saintonge et Périgord, son empreinte est longtemps restée vivace, même si dans la population la mémoire précise de ses nombreux forfaits s’est perdue. Longtemps après sa mort, dit-on, on effrayait encore les enfants en leur faisant croire à la venue de Camalet. On parlait aussi, paraît-il, d’un homme menant une vie débridée en disant de lui qu’il menait « une vie de Camalet ». Cent ans après sa mort, le journal La Petite Gironde
décida de revenir sur cette vie hors du commun. Elle fit appel à Camille Debans, auteur prolifique, pour se plonger dans les archives et en retirer un roman fleuve de son cru. Camille Debans nous conte avec verve l’incroyable histoire des aventures du bandit rabastinois. Son roman sera publié en feuilleton et tiendra en haleine les lecteurs du 12 novembre 1893 au 30 juin 1894. La qualité de ce texte a paru mériter d’être tiré de l’oubli.


Les Veillées rabastinoises vous propose ce livre historique, pour en savoir plus sur ce Camalet et l’acquérir dans le cadre d’une souscription, vous pouvez télécharger le document ci-dessous.


Répondre à cet article


  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom