Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Culture et patrimoine > Un tableau de Couffouleux mis en dépôt au Musée du Pays Rabastinois

Un tableau de Couffouleux mis en dépôt au Musée du Pays Rabastinois

Publié le mardi 8 mars 2016


C’est ce dimanche 13 mars 2016, que le maire de Couffouleux mettra officiellement en dépôt au Musée du Pays Rabastinois, le tableau dit de "La Sainte Famille", qui se trouvait dans la chapelle Sainte-Catherine de l’église Saint-Pierre de Bracou, jusqu’à sa restauration initiée par l’association des Amis du Patrimoine Couffoulésien, classé Monument Historique en 1957. Ce dépôt se fera à l’occasion du vernissage de la nouvelle exposition temporaire du Musée, consacrée au peintre Morlighen.


Un enfantement à l’heureuse issue
"La Sainte Famille, attribuée à l’atelier de Richard Camp, est un ex-voto - tableau suspendu dans une église à la suite d’un vœu ou en remerciement d’une grâce obtenue, datant de 1662. Il fut commandé par Raymonde Barthez.


A l’origine de cette commande, une histoire peu banale, restituée par Martine Bourdariès er Joël Lautier dans leur monographie du village (’"Couffouleux d’Albigeois - Histoire et Patrimoine", éditions Confluences, 2005). Suite à un décret du roi Louis XIII de 1639 envisageant la vente du domaine royal de Rabastens au sieur Desplat, seigneur de Gragnague en l’occurrence. Opposé à cette vente, le seigneur de Saint-Géry démontra que Rabastens était inaliénable. Deux camps s’affrontèrent pendant des années : celui de La Séquelle, en faveur de la vente et La Matte, défenseur de la conservation des privilèges de la ville. C’est à la suite de l’assassinat d’un des partisans de la Séquelle, que Raymonde Barthez, cousine de la victime et enceinte de 8 mois, témoin oculaire de sa tragique mort, vit sa grossesse anormalement durer. Ce n’est qu’au terme de 17 mois de gestation qu’une petite Catherine, en excellente santé, fut mise au monde. Pour remercier le Ciel de ce dénouement, Raymonde Barthez passa commande du tableau.

Répondre à cet article


  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom